La fin de Lost sera décevante


Publié le 31-01-2010 avec les tags : ,

La fin de Lost sera décevante

Depuis 2004, les spectateurs aiment se perdre dans les méandres scénaristiques de Lost. La fin annoncée de la série, qui sera diffusée sur ABC à partir du 2 février, ne risque-t-elle pas de les décevoir quelle qu'elle soit ?


Lost a cette particularité d'être un genre de série tout à fait inédit. Ce show imaginé par JJ Abrams a introduit de nouvelles techniques narratives qui ont permis à la série de dépasser le cadre du petit écran pour devenir la première histoire participative se déroulant sur plusieurs années. Si cette nouvelle façon de raconter des histoire a soulevé l'enthousiasme du public, il risque tout autant de le décevoir quand apparaîtra le générique de fin.

Tout a commencé par une histoire plutôt simple : un avion s'écrase sur une île déserte et les survivants  s'organisent pour survivre. A côté de la trame principale, les scénaristes Jeffrey Lieber et Damon Lindelof ont introduit au fur et à mesure de nombreuses interactions entre les protagonistes et des mystères innombrables concernant l'île du crash :  un monstre de fumée noire, des voyages dans le temps, des ours blancs, etc.

Au final, la trame scénaristique ultra complexe aura perdu en route les spectateurs les moins assidus pour ne garder que les fans avides de savoir ce qui se cache derrières toutes les questions. Mais plutôt que de donner des réponses, les scénaristes vont monter une intrigue à tiroirs. Afin de maintenir le suspens. Pour un mystère résolu, d'autres questions sont développées.

La « boîte mystère »
Cette façon de raconter les histoires en empilant les secrets à l'infini a été parfaitement expliquée  par JJ Abrams lors d'une conférence TED en 2007. Il s'agit de la théorie de la « boîte mystérieuse ». L'île de Lost peut être comparée à une boîte fermée que l'on donne à un gamin. Tant qu'elle est close son contenu représente une infinité de possibilités qui permet à l'imagination des spectateurs de travailler. Le pouvoir de Lost réside dans un principe universel : la recherche de vérité est plus intéressante que la vérité elle même.

Ce type de scénario n'est cependant pas nouveau. La série X Files de Chris Carter l'avait expérimenté à son époque avec la théorie du complot et les histoires d'extraterrestres. J.J. Abrams l'avait lui aussi utilisé dans la série Alias. Cependant ce type d'intrigue comporte  plusieurs problématiques. Tout d'abord, elle empêche les néophytes de débarquer dans la série en cours. Ces derniers doivent obligatoirement regarder tous les épisodes depuis le début pour comprendre ce qui se passe. De plus, ce type de série a tendance à se diluer au fur et à mesure pour préserver le suspens. Bref, les audiences se cassent la figure après 3 ou 4 saisons.

Lost a cependant pu éviter cet écueil et rester dans une moyenne de 10 à 20 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion sur ABC. Cette relative réussite s'explique par l'annonce d'une fin définitive prévue en 2010 et par la baisse du nombre d'épisodes à partir de la saison 4, ce qui a permis de contrebalancer cet effet de dilution. Mais ce n'est pas tout.
 
"L'expérience Lost"
Le bon succès de Lost s'explique aussi par l'implication de ses spectateurs sur le web. Dès la première saison, de nombreux sites communautaire accompagné de forum ont été créés par les internautes afin de servir de base de réflexion. Ainsi dès le lancement de la seconde saison, l'américain Kevin Croy a lancé Lostpédia, une encyclopédie basée sur le principe des wiki et qui va réunir près de 24 000 articles dans 18 langues différentes.

En plus de récapituler les événements, ou bien de proposer des fiches de personnages, ces sites ont permis aux fans du monde entier d'exposer leurs théories et de les confronter aux autres théories. Plus qu'une simple discussion autours de la machine à café, Lost est devenu un phénomène web mondial. Pendant plusieurs mois, les plus geeks examinent les épisodes plans par plans afin d'y déceler des indices.

Non seulement les créateurs de Lost avait prévu cette participation, mais ils l'ont aussi encouragée. Ainsi, à la sortie de l'épisode pilote les internautes pouvaient se rendre sur le site de la compagnie aérienne Océanic Airlines (la compagnie fictive utilisée dans la série) et tenter de réserver un vol. Les créateurs ont aussi eu recours aux jeux de réalité alternés entre deux saisons. Le premier - « Lost Experience » - proposait aux internautes d'enquêter et de découvrir à travers des blogs et des sites créés pour l'occasion ce qui se cachait derrière la fameuse suite de chiffres « 4 8 15 16 23 42 ».

Dernièrement, la chaîne ABC a mis en ligne sur YouTube une série de vidéos tirées des archives d'une émission des années 80, « Mysteries of the universe ». Dans cette série de reportages fictifs, les journalistes enquêtent sur la Darhma Initiative, une organisation qui est à l'origine de plusieurs événements sur l'île de Lost.

Une fin en queue de poisson ?

Ce mélange de fiction et de réalité tissé entre la télévision et le web a donné l'occasion aux spectateurs de vivre une réelle expérience interactive dont le but est de découvrir ce qui se cache derrière cette île mystérieuse. Cependant cette liberté donnée aux spectateurs risque de se retourner contre les créateurs. En effet la saison finale de Lost doit lever le voile sur toutes les questions laissées sans réponse au fur et à mesure des épisodes. Face cette problématique, J.J. Abrams a plusieurs possibilités.

Il peut jouer la carte qu'avait jouée la série « Le prisonnier »  en 1967. Le réalisateur et principal interprète Patrick McGohan devait dévoiler dans le dernier épisode qui était le dirigeant du village dans lequel il était prisonnier. Au lieu de montrer aux téléspectateurs de l'époque un grand méchant à la James Bond, il leur donna ce que l'on pourrait définir comme une blague métaphorique (rappelez-vous, le numéro 1 s'avérait être le héros lui même). Si cette fin en queue de poisson permit à la série d'accéder au rang de chef d'œuvre culte, elle provoqua aussi le colère des fans, au point que le réalisateur dû s'exiler un moment, de peur d'être « lynché » en pleine rue. Si cette voie est choisie par les scénaristes, de nombreux spectateurs risquent de faire une crise de frustration et se demanderont légitiment si cela valait le coup d'attendre 6 saisons pour rien. C'est ce qui est arrivé plus récemment avec la série Battlestar Gallactica qui avait fourni une fin en forme d'ellipse.

Les producteurs peuvent aussi jouer la carte de la transparence et de la rationnalité. Mais fournir toutes les réponses aux mystères de l'île s'apparente à ouvrir cette fameuse boite mystérieuse, c'est à dire, à couper court à l'imagination des spectateurs. En plus de terminer d'une façon plutôt indigeste, la série risque alors de perdre ce qui faisait sa particularité pour finalement être peu à peu oubliée. Elle décevra tous les fans qui souhaite encore rêver et spéculer sur ce que peut-être cette île. Entre l'imagination des uns et la soif de savoir des autres, Lost va devoir réaliser la quadrature du cercle. Si elle parvient à trouver le parfait équilibre, elle entrera au panthéon des œuvres télévisuelles cultes. Mais quoi qu'il arrive, les spectateurs n'en sortiront pas indemnes.

 

Docjones





Cet article vous plaît, partagez le :

Votez pour nous :

Date de publication : 31-01-2010   Tags associés : ,

Commentaire de dardiser posté le 2010-05-28

effectivement une fin ou rien n est expliqué, où tout se melange etc.... d' ou vient la fameuse serie de chiffre, les ours polaires, la dame qui leur explique comment retourner sur l' ile , la fameuse roue , bref une fin en gros, gros, tres gros navet. ils se sont pas trop foulés ,en fait c est simple ils ont mis dans leurs scenaris des enigmes, du mystere etc etc... a gogo sans en avoir de reponse a fournir ils ont tenu en haleine tout le monde pour ne donner aucune explication pour conclure, on s' est bien fait avoir, je trouve ça un peu trop facile

Répondre


Votre commentaire

Vous n'êtes pas identifié
Pour pouvoir poster un commentaire, vous devez être membre de Comprendrelactu.com et être identifié.

Inscription | Connexion | Quel est mon mot de passe ?


Avant de poster, consultez les mentions légales

Afin de garantir un bon esprit de participation, notre équipe se réserve le droit de supprimer tout message publicitaire, hors-sujet, abusif, diffamatoire, raciste ou injurieux.

Autres dossiers :



It’s comming : Lost Saison 6
Après nous avoir laissés sur un énorme cliffhanger (pour les non anglophones, il s'agit d'une fin au suspens insoutenable), voici ...

> lire la suite ...

Tara pliée en 4
Petite série, je parle de toi parce qu'avec ta petite voix et tes petites manies, je t'adore. Showtime a encore craqué pour un héros ...

> lire la suite ...

Merlin sur Canal
Ce n'est pas le nom d'un bled de la Creuse, c'est une prédiction. La magie va arriver sur Canal + avec la série britannique Merlin, créée ...

> lire la suite ...

Weeds Saisons 2&3 : « n’en fumez pas trop les enfants ! »
Après la fabuleuse chronique de la saison 1 de Weeds, voici la non moins fabuleuse chronique des saisons 2 et 3 (quand on aime…). L'histoire ...

> lire la suite ...

Lost Saison 5 : ils arrivent !
Vous les avez vu souffrir, aimer, tuer, survivre ou mourir. Comme eux, vous êtes restés ébahis ou incrédules devant les mystères ...

> lire la suite ...

Weeds, saison 1 : c'est de la bonne !
Après avoir été le point de départ de la vague psychédélique dans les années 60-70, les Etats-Unis sont ...

> lire la suite ...

Les brèves de la semaine :

+ groovy baby ! Kim Jong il a le rythme dans la peau.   

+ vuvuzela : nouvelle arme de destruction massive  Doom comme vous ne l'avez jamais vu.     

+ Beware werewolf fags ! Une nouvelle tribu de d'jeuns révoltés vient de naître, inspirée par ce chef ...

+ Manga power Une petite vidéo intitulée TV Show par Manabe Takayuki (musique) et Sugimoto Kousuke  ...

+ The lol of the week #3 Reprise du "The lol of the week" avec une vidéo d'Action Discrète (diffusée ...

Inscription / Connexion

Vous n'êtes pas identifié, heureusement cela peut s'arranger :

> Inscription
> Connexion
> Quel est mon mot de passe ?
 
 
Mots clés :

Techno : Roy Tanck


ShoutMix chat widget
Nos derniers dossiers :

+ juste un autre blog sur le journalisme

+ La Corée du Nord, ce nouveau grand méchant Puissante machine à fantasme depuis la fin de la guerre froide, la République Populaire ...

+ Kino kabaret de l'absurde séance : un genre à part C'était pourtant le défi du Kino Kabaret de l'Absurde séance, un événement ...

+ Au secours de Keanu Reeves D'après les troublions de 4 Chan, Keanu Reeves a besoin qu'on lui remonte le moral. Depuis la ...

+ Pourquoi Wes Craven n’ira pas voir le remake des Griffes de la nuit Alors que la sortie du remake des griffes de la nuit approche à grands pas, Wes Craven est ...

+ PsychoPuppets : chatroulette Pour la petite histoire, cette BD raconte les folles aventures de la conscience d'un homme. Dans l'épisode ...

+ ''Le joueur du grenier'' touch my retrogaming Pourtant, si vous fouillez un peu dans votre mémoire, vous retrouverez sans doute des souvenirs ...

+ Je déteste Serge Gainsbourg... On pourrait craindre un vieux mix réalisé dans une cave d'amateur mais non, on a du grand ...

+ It’s comming : Lost Saison 6 [Attention, gros spoilers à l'horizon] Rappelez vous :  ensevelie sous des débris ...

+ Berlusconi : le meilleur personnage de soap opéra Le mois de décembre fut faste pour le président du conseil italien. Après une accolade ...

+ « La route » : l’humanité en sursis Le film est tiré du livre américain « The road » écrit par Cormac McCarthy ...

+ Les députés godillots sur la toile ! Si l'absentéisme parlementaire a toujours été plus ou moins excusé du fait ...

+ Tara pliée en 4 Tara Gregson est malade et elle le sait. Dans un pavillon de banlieue modèle, malgré un ...

+ Grippe porcine et grosse parano Originaire du pays des tacos (le Mexique quoi !), ce virus s'est particulièrement répandu ...



Get Firefox