Tara pliée en 4


Publié le 05-05-2009 avec les tags : , ,

Tara pliée en 4

Petite série, je parle de toi parce qu'avec ta petite voix et tes petites manies, je t'adore. Showtime a encore craqué pour un héros borderline. Après Dexter, le flic serial killer, ou la mère de famille dealeuse de shit dans Weeds, voici Tara et son trouble de l'identité jouissif dans United States of Tara.


Tara Gregson est malade et elle le sait. Dans un pavillon de banlieue modèle, malgré un mari adorable et deux ados débrouillards, la figure de la femme parfaite se fait botter les miches.

Une maman cool doit faire face à ses doubles envahissants. Elle ne prend plus ses médocs et subit ses personnalités multiples pour le bonheur d'être vraiment elle-même à de rares moments. Entre ces pauses, c'est un joyeux bordel.  Alice, la coincée du cul fifties, T., l'éternelle chatte en chaleur ou encore Buck, le vétéran du Vietnam alcoolo, peuvent débarquer sans prévenir et tout foutre en l'air.

La famille s'arrange comme elle peut avec les invités surprises et les sautes d'humeur fracassantes. Max, le mari (John Corbett, Mariage à la Grec) aime sans juger, au point même de trouver du bon dans les failles. Kate, la fille barbie punk du couple et Marshall, le fils intello gay, se construisent vaillamment en profitant de certaines situations folles. Seule Charmaine, la frangine jalouse de Tara, ne voit pas le délire en couleur. Bref, le quotidien est toujours bousculé, chahuté, mais qui a réellement une vie parfaite ?

American way of lie
La force de cette série est là. Le désordre des autres ramène au sien. Et si  l'original surgit à la faveur d'une maladie rare, s'y opposent habilement les troubles humains naturels et cachés au chaud des gens honnêtes. Le malade n'est pas celui qu'on croit et les galères de Tara mettent justement le doigt sur les bassesses de ceux qui ont normalement tout pour être heureux. Paradoxalement et pour notre plaisir vicieux, le pavillon des Gregson devient un espace salvateur. Franchise et amour fracassent une Amérique frigide à la gueule de bois.

Le comique de situation surpasse le mal-être qu'on pourrait craindre d'un tel sujet (les TDI ou Troubles Dissociés de l'Identité). À gérer les choses comme elles viennent, sans panique inutile ni angoisse démesurée, Tara et sa famille bancale surfent habilement et nous touchent. Toutes nos peurs de scenarii plombés sont à chaque fois balayées par une vanne tueuse ou une référence malicieuse.

United States of Tara (UsoT pour les fans) est diffusée depuis le 18 janvier 2009 aux États-Unis. Bébé de Diablo Cody, la géniale scénariste de Juno (petite merveille du ciné indie US) la série est produite par le grand Steven Spielberg. Pour couronner le tout, Tara est interprétée par Toni Collette (Muriel, Little Miss sunshine). Tara est un rôle monstre, facétieux et casse-gueule. Personnage fort multiplié par 4. Le défi est relevé avec toute la classe que l'on pouvait attendre et même plus. Chaque figure a ses gestes, son phrasé, sa démarche. Toni Collette, impeccable girl next door, est immense. Justement, ne vous privez pas de la saveur douce-amère de ce bijou : la V.O est essentielle.

Ces épisodes bonbons de 26 minutes connaissent un bon succès d'audience pour Showtime, la chaîne challenger de la géante HBO. Avec ses 2 millions de téléspectateurs fidèles en moyenne, la 2e saison de 12 épisodes est déjà signée. La diffusion de ces United States éclatés n'est pas prévue (encore ?) en France. Pas grave, Tara c'est mes nouvelles meilleures copines !

 

Pruine


Vous en voulez plus ?

Générique de United States of Tara

 




Cet article vous plaît, partagez le :

Votez pour nous :

Date de publication : 05-05-2009   Tags associés : , ,

Votre commentaire

Vous n'êtes pas identifié
Pour pouvoir poster un commentaire, vous devez être membre de Comprendrelactu.com et être identifié.

Inscription | Connexion | Quel est mon mot de passe ?


Avant de poster, consultez les mentions légales

Afin de garantir un bon esprit de participation, notre équipe se réserve le droit de supprimer tout message publicitaire, hors-sujet, abusif, diffamatoire, raciste ou injurieux.

Autres dossiers :



La fin de Lost sera décevante
Depuis 2004, les spectateurs aiment se perdre dans les méandres scénaristiques de Lost. La fin annoncée de la série, qui sera ...

> lire la suite ...

It’s comming : Lost Saison 6
Après nous avoir laissés sur un énorme cliffhanger (pour les non anglophones, il s'agit d'une fin au suspens insoutenable), voici ...

> lire la suite ...

Merlin sur Canal
Ce n'est pas le nom d'un bled de la Creuse, c'est une prédiction. La magie va arriver sur Canal + avec la série britannique Merlin, créée ...

> lire la suite ...

Weeds Saisons 2&3 : « n’en fumez pas trop les enfants ! »
Après la fabuleuse chronique de la saison 1 de Weeds, voici la non moins fabuleuse chronique des saisons 2 et 3 (quand on aime…). L'histoire ...

> lire la suite ...

Lost Saison 5 : ils arrivent !
Vous les avez vu souffrir, aimer, tuer, survivre ou mourir. Comme eux, vous êtes restés ébahis ou incrédules devant les mystères ...

> lire la suite ...

Weeds, saison 1 : c'est de la bonne !
Après avoir été le point de départ de la vague psychédélique dans les années 60-70, les Etats-Unis sont ...

> lire la suite ...

Les brèves de la semaine :

+ groovy baby ! Kim Jong il a le rythme dans la peau.   

+ vuvuzela : nouvelle arme de destruction massive  Doom comme vous ne l'avez jamais vu.     

+ Beware werewolf fags ! Une nouvelle tribu de d'jeuns révoltés vient de naître, inspirée par ce chef ...

+ Manga power Une petite vidéo intitulée TV Show par Manabe Takayuki (musique) et Sugimoto Kousuke  ...

+ The lol of the week #3 Reprise du "The lol of the week" avec une vidéo d'Action Discrète (diffusée ...

Inscription / Connexion

Vous n'êtes pas identifié, heureusement cela peut s'arranger :

> Inscription
> Connexion
> Quel est mon mot de passe ?
 
 
Mots clés :

Techno : Roy Tanck


ShoutMix chat widget
Nos derniers dossiers :

+ juste un autre blog sur le journalisme

+ La Corée du Nord, ce nouveau grand méchant Puissante machine à fantasme depuis la fin de la guerre froide, la République Populaire ...

+ Kino kabaret de l'absurde séance : un genre à part C'était pourtant le défi du Kino Kabaret de l'Absurde séance, un événement ...

+ Au secours de Keanu Reeves D'après les troublions de 4 Chan, Keanu Reeves a besoin qu'on lui remonte le moral. Depuis la ...

+ Pourquoi Wes Craven n’ira pas voir le remake des Griffes de la nuit Alors que la sortie du remake des griffes de la nuit approche à grands pas, Wes Craven est ...

+ PsychoPuppets : chatroulette Pour la petite histoire, cette BD raconte les folles aventures de la conscience d'un homme. Dans l'épisode ...

+ ''Le joueur du grenier'' touch my retrogaming Pourtant, si vous fouillez un peu dans votre mémoire, vous retrouverez sans doute des souvenirs ...

+ La fin de Lost sera décevante Lost a cette particularité d'être un genre de série tout à fait inédit. ...

+ Je déteste Serge Gainsbourg... On pourrait craindre un vieux mix réalisé dans une cave d'amateur mais non, on a du grand ...

+ It’s comming : Lost Saison 6 [Attention, gros spoilers à l'horizon] Rappelez vous :  ensevelie sous des débris ...

+ Berlusconi : le meilleur personnage de soap opéra Le mois de décembre fut faste pour le président du conseil italien. Après une accolade ...

+ « La route » : l’humanité en sursis Le film est tiré du livre américain « The road » écrit par Cormac McCarthy ...

+ Les députés godillots sur la toile ! Si l'absentéisme parlementaire a toujours été plus ou moins excusé du fait ...

+ Grippe porcine et grosse parano Originaire du pays des tacos (le Mexique quoi !), ce virus s'est particulièrement répandu ...



Get Firefox