Benjamin Button ou l'homme à l'envers


Publié le 27-01-2009 avec les tags : , , ,

Benjamin Button ou l

Vivre à contre-sens, la folle liberté. « L'étrange histoire de Benjamin Button » aurait pu être  l'« Easy Rider » de David Fincher, sa course vers l'indépendance. Non. Favori aux oscars, réalisé avec une débauche de moyens loin de l'esprit rock, ce film démontre pourtant joliment la difficulté d'un homme à vivre à côté des autres, jamais avec.


Une horloge inversée malmène la vie du pauvre Benjamin. Bébé, son corps atrophié de vieillard de 80 piges terrifie son père qui l'abandonne. Ne pleurez pas tout de suite, dans son malheur, le poupon fripé va être aimé plus que de raison. Et cet amour tranquille, rythme binaire du coeur, réchauffe au-delà de l'écran.


Tiré d'une nouvelle de 40 pages de F. Scott Fitzgerald et réalisé par David Fincher sur un scénario écrit et ré-écrit d'Éric Roth, « L'Étrange histoire » devient un film voyage de 2h40. Et pendant ce temps, pas d'ennui, mais une paix intérieure cadencée. Brad Pitt, beau gosse chahuté, habite le corps abîmé de Benjamin sans colère, sans question de trop sur sa différence. Pas de discours métaphysique plombant, seule la poésie calme hante le temps de cerveau disponible du spectateur. À rebours des autres, le but du petit vieux n'est pas d'être le premier à l'ouverture du Shopi, c'est de se rapprocher de ceux qui le fuient, malgré eux. En douceur, il tangue et se joue du courant qui l'emporte en provoquant la vie dans ce qu'elle a de plus beau, la justesse des sentiments.


En 80 ans, Benjamin glissera sur les évènements historiques et personnels avec l'aisance de ceux qui n'ont rien à perdre, comme Forrest Gump en son époque, autre héros punk du scénariste Éric Roth. Il traversera les mers, la guerre et croisera de belles personnes. Il connaîtra l'amour à travers Queenie, sa mère adoptive, puis Daisy, la narratrice émouvante jouée par Cate Blanchett. Jusqu'au moment ultime de sa seule rencontre possible avec l'amour, pour un pas de deux. Lutter contre le temps qui l'oppose à une vie qui coulerait linéairement ne sera pas son combat, mais une fatalité acceptée sagement. La sincérité comme une force (ce qui ne marche principalement que dans les films, ndlr).
Les couleurs passées, la musique jazzy étouffée, la nostalgie riante, l'ambiance cotonneuse de ces années perdues, font danser cette étrange histoire. Elle tourne comme un moment à soi, hors du temps, ennemi ou pas.


Ironiquement, le malheur de Benjamin Button vient d'un souhait que chacun fait un jour : rajeunir. Mais que vaut ce souhait quand on le vit seul ? Que faire lorsque ceux qu'on aime nous échappent ? En pleine force de l'âge quand son amour et sa famille déclinent, il ne peut que subir... Perpétuel et douloureux décalage qui a de plus cruel que la fin est connue. Tic tac, tic tac.


Après 15 ans de discussion, ce sujet presque philosophique a failli ne jamais voir le jour au cinéma. Filmer des comédiens à travers les âges n'est jamais simple techniquement et, mal pensée, l'histoire peut être gluante comme un Marc Levy. David Fincher a dit banco. Après des succès d'estime tels que « Fight Club » ou « Seven » avec des effets spéciaux précis et Brad Pitt devenu un pote, le réal' voulait risquer une compo perso.

Alors, si gros budget et ambitions artistiques ne vont pas toujours ensemble comme le heavy métal qui tache et la valse de papa bien coiffée, « L'Étrange histoire de Benjamin Button » est un vrai pari. À l'heure de la consommation de masse et des teen-movies à pop-corn, ce film cherche à capter le vrai sens de la vie, simplement. À chacun son horloge interne. Rock around the clock.

Pruine


Vous en voulez plus ?

L'Étrange histoire de Benjamin Button (The Case of Benjamin Button), de David Fincher avec Brad Pitt et Cate Blanchett (2h40)

Sortie dans les salles françaises le 4 février 2009.




Cet article vous plaît, partagez le :

Votez pour nous :

Date de publication : 27-01-2009   Tags associés : , , ,

Votre commentaire

Vous n'êtes pas identifié
Pour pouvoir poster un commentaire, vous devez être membre de Comprendrelactu.com et être identifié.

Inscription | Connexion | Quel est mon mot de passe ?


Avant de poster, consultez les mentions légales

Afin de garantir un bon esprit de participation, notre équipe se réserve le droit de supprimer tout message publicitaire, hors-sujet, abusif, diffamatoire, raciste ou injurieux.

Autres dossiers :



Pourquoi Wes Craven n’ira pas voir le remake des Griffes de la nuit
À l'occasion de la sortie du remake des Griffes de la nuit, retour sur la création d'un des vilains les plus marquants de l'histoire du cinéma ...

> lire la suite ...

« La route » : l’humanité en sursis
On savait que le genre post apocalyptique avait été remis au goût du jour grâce à la vague de films sur les zombies. Cependant ...

> lire la suite ...

The machine girl : c’est trop moignon !
Vous êtes un gros geek qui adore les trucs du japon. Vous êtes prêt à bouffer n'importe quoi du moment que ça a les yeux ...

> lire la suite ...

Fascinant Twilight
Stephenie Meyer a touché le jackpot. Sa tétralogie fascination, qui a déjà aspiré l'attention de millions de lecteurs, ...

> lire la suite ...

Largo Winch, le milliardaire du dimanche
Beau garçon, baroudeur, sûr de lui, riche, très riche même, Largo a tout pour plaire et il le sait. Malheureusement pour lui ...

> lire la suite ...

Le bon la brute et le cinglé : un western jouissif et décomplexé
Un chasseur de prime qui aime son fusil, un tueur à gage qui se la pète et un cinglé qui défouraille à tout va. Entre ...

> lire la suite ...

''J'irai dormir à Hollywood'', un road trip étonnant
Antoine de Maximy est un taré. Ancien reporter de guerre, il s'est reconverti dans le docu couillu et le voyage improvisé jusqu'à ...

> lire la suite ...

Mesrine par Richet, l'instinct de filmer
Jacques Mesrine, héros étincelant ou sombre truand ? Les deux coexistent et s'affrontent dans « L'Instinct de mort », film double ...

> lire la suite ...

Appaloosa : l'histoire de deux cowboy qui s'aiment
Nan ressurez-vous, on ne parle pas des torrides passions  entre Heath Ledger, et Jake Gyllenhaal mais d'une amitié virile entre Virgil Cole ...

> lire la suite ...

Les brèves de la semaine :

+ groovy baby ! Kim Jong il a le rythme dans la peau.   

+ vuvuzela : nouvelle arme de destruction massive  Doom comme vous ne l'avez jamais vu.     

+ Beware werewolf fags ! Une nouvelle tribu de d'jeuns révoltés vient de naître, inspirée par ce chef ...

+ Manga power Une petite vidéo intitulée TV Show par Manabe Takayuki (musique) et Sugimoto Kousuke  ...

+ The lol of the week #3 Reprise du "The lol of the week" avec une vidéo d'Action Discrète (diffusée ...

Inscription / Connexion

Vous n'êtes pas identifié, heureusement cela peut s'arranger :

> Inscription
> Connexion
> Quel est mon mot de passe ?
 
 
Mots clés :

Techno : Roy Tanck


ShoutMix chat widget
Nos derniers dossiers :

+ juste un autre blog sur le journalisme

+ La Corée du Nord, ce nouveau grand méchant Puissante machine à fantasme depuis la fin de la guerre froide, la République Populaire ...

+ Kino kabaret de l'absurde séance : un genre à part C'était pourtant le défi du Kino Kabaret de l'Absurde séance, un événement ...

+ Au secours de Keanu Reeves D'après les troublions de 4 Chan, Keanu Reeves a besoin qu'on lui remonte le moral. Depuis la ...

+ Pourquoi Wes Craven n’ira pas voir le remake des Griffes de la nuit Alors que la sortie du remake des griffes de la nuit approche à grands pas, Wes Craven est ...

+ PsychoPuppets : chatroulette Pour la petite histoire, cette BD raconte les folles aventures de la conscience d'un homme. Dans l'épisode ...

+ ''Le joueur du grenier'' touch my retrogaming Pourtant, si vous fouillez un peu dans votre mémoire, vous retrouverez sans doute des souvenirs ...

+ La fin de Lost sera décevante Lost a cette particularité d'être un genre de série tout à fait inédit. ...

+ Je déteste Serge Gainsbourg... On pourrait craindre un vieux mix réalisé dans une cave d'amateur mais non, on a du grand ...

+ It’s comming : Lost Saison 6 [Attention, gros spoilers à l'horizon] Rappelez vous :  ensevelie sous des débris ...

+ Berlusconi : le meilleur personnage de soap opéra Le mois de décembre fut faste pour le président du conseil italien. Après une accolade ...

+ « La route » : l’humanité en sursis Le film est tiré du livre américain « The road » écrit par Cormac McCarthy ...

+ Les députés godillots sur la toile ! Si l'absentéisme parlementaire a toujours été plus ou moins excusé du fait ...

+ Tara pliée en 4 Tara Gregson est malade et elle le sait. Dans un pavillon de banlieue modèle, malgré un ...

+ Grippe porcine et grosse parano Originaire du pays des tacos (le Mexique quoi !), ce virus s'est particulièrement répandu ...



Get Firefox